Une vie de prof

Mon blog à moi

20 septembre 2008

Fin septembre

Le froid est venu d'un coup, mais visiblement, je suis la seule à en souffrir; les gens continuent de se promener en chemise ou en pull. Pourtant, il fait bien dans les 5° le matin... et il y a un de ces vents! Marcher dans certaines rues de Strasbourg décoiffe un peu.Côté travail, on est entré dans le train-train. Les élèves sont peut-être un peu moins attentifs, mais ça n'a rien à voir avec mes anciens élèves: ils prennent le cours dans un relatif silence, répondent plus ou moins spontanément selon les classes à mes questions, ils... [Lire la suite]
Posté par ProfAnonyme à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2008

Mes élèves

Faut que j'en parle, quand même. Ce sont donc des collégiens, des enfants, quoi. Je précise parce que jusqu'à présent, j'avais des ado, voire de jeunes adultes soutien de famille qui prenaient des médocs pour tenir le coup quand on les fichait dehors avec leur môme.Maintenant, j'ai des gamins qui arrivent avec des cartables qui pèsent des tonnes (de mon temps, déjà...)Ils sont en bonne santé, ils sourient, ils se taquinent, ils se font des farces, lancent des rumeurs (qu'ils me racontent en plus!!)En cours, ils écoutent sagement,... [Lire la suite]
Posté par ProfAnonyme à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2008

La République est une et indivisible

J'ai vu mes premiers élèves aujourd'hui. Trente bambins en cours d'éducation civique. Je dis "bambins" car je n'ai jamais eu d'élèves aussi jeunes (qu'est-ce que ça va être les Sixièmes?? J'en ai vus dans la cour: des mini-bambins!)Je commence direct le cours, Constitution de 1958, les premiers articles et donc l'indivisibilité et la laïcité de la République et là, je n'arrête pas de leur dire "vous" -sous-entendu "vous, les Alsaciens"- vous n'êtes pas comme les autres Français. Flûte, ça commence bien!
Posté par ProfAnonyme à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2008

Encore les stages!

Bilan. 5 élèves à suivre:- 2 chez des non-francophones- ces deux-là ont disparu en cours de route (plus d'élève, plus d'entreprise, rideau baissé)- 2 élèves qui ne savaient absolument pas ce qu'ils devaient faire sur leur lieu de stage et ne valideront donc pas toutes les demandes des matières professionnelles- 1 élève qui a tout fait comme on lui a dit de faire, le temps qu'il fallait et où il fallait!
Posté par ProfAnonyme à 21:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 juin 2008

Les stages [au secours]

Période de stage en ce moment dans les lycées professionnels; je croyais passer ce moment tranquillement, mais c'était sans compter sur l'ingéniosité de l'élève en période de formation en entreprise. J'ai donc eu: *la fausse information* J'appelle sur le lieu de stage où la seule personne à parler le français est... l'élève, qui m'annonce que je dois venir de suite car l'entreprise déménage et va fermer temporairement, voire définitivement. Je me déplace, tente de dialoguer avec l'adulte non-francophone dans un anglais... [Lire la suite]
Posté par ProfAnonyme à 22:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 juin 2008

Changement radical

Jusqu'à maintenant, mes élèves venaient d'ici: Maintenant, ils vont venir de là: Et ils seront plus jeunes.
Posté par ProfAnonyme à 13:05 - - Commentaires [41] - Permalien [#]

28 mai 2008

Même pour les élèves, ce n'est pas drôle tous les jours

Comment font-ils, ces élèves sérieux et travailleurs, pour garder courage? Il y a du bruit partout: dehors, dedans, mais eux ne se laissent pas distraire. Même dans les classes où ils n'étaient plus qu'une dizaine à venir ces derniers mois, jamais d'absence pour ces fidèles.Pendant que leurs camarades traînaient dans les couloirs de l'établissement ou dans les rues, eux planchaient sur leurs devoirs et leurs leçons. Et maintenant que les bulletins doivent être remplis, la direction nous demande d'enlever les zéros mis aux... [Lire la suite]
Posté par ProfAnonyme à 12:20 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
19 mai 2008

La représentation

Il est doué, avec un sens de la repartie que je lui envie, même s'il n'emploie pas tous les mots qui sortent de sa bouche correctement. Il adore affronter le prof sur le terrain de la parole, transformant un moment déjà pénible en une partie de ping-pong verbal usant pour les nerfs, mais amusant pour qui verrait ça de l'extérieur. Ça ferait rire au cinéma et ça fait rire en cours. Là, le prof est seul, minable, ridicule. Trop tard pour revenir en arrière, il faut aller jusqu'au bout, ne pas perdre la face. Surtout que certains ont... [Lire la suite]
Posté par ProfAnonyme à 18:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
17 avril 2008

Examens en cours d'année (les Cécé.effe)

Ils sont arrivés en retard, comme c'est la coutume maintenant -arriver à l'heure, c'est un truc de bouffon-, se sont bruyamment installés là où était étiqueté leur nom, ont maltraité les ordinateurs qui ne voulaient pas démarrer assez vite, ont frappé les claviers récalcitrants, ont donné des coups de poings aux écrans. Tout ça, bien sûr, en s'interpellant à grosse voix.Puis on leur a distribué les sujets. Au bout de cinq minutes, on pouvait repérer les absentéistes chroniques; ceux qui ne viennent jamais en cours et donc ne savent... [Lire la suite]
Posté par ProfAnonyme à 17:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 mars 2008

Et dans un an, ils votent!

Il y a en ce moment une certaine effervescence dans les établissements de ma radieuse banlieue, rapport aux suppressions de postes, alors qu'il n'y a pas moins de travail. Non, le but est juste de bouffer du fonctionnaire.Par exemple, chez nous, le rectorat a décidé de supprimer un poste de maths (18 heures) et de refiler 18 heures supplémentaires aux quatre malheureux profs de maths qui vont rester, soit plus de 4 heures sup par tête de pipe.Tout ce que ça va produire, c'est une dégradation de la qualité des cours et la faillite de... [Lire la suite]
Posté par ProfAnonyme à 20:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]