Une vie de prof

Mon blog à moi

30 septembre 2011

Enfin libre!

Ça y est, c'est fini.

J'ai vidé la bouteille que j'avais apportée avec les quelques collègues qui travaillent le vendredi après-midi. La journée fut longue et particulièrement pénible. Je n'avais plus le courage de recadrer les élèves; eux savaient bien que le travail ne serait pas ramassé. Je les ai observés se chamailler, ignorer mes rappels à l'ordre, se lever, se maquiller, consulter leurs smartphones...

Les disputes commencées dans d'autres cours se sont poursuivies chez moi, une élève s'est mise à pleurer car elle ne supportait plus ce bordel.

Je pense encore à ses larmes.

Je lui ai dit de se faire moins de soucis, que ses camarades allaient finir par mûrir un peu, qu'il fallait prendre son mal en patience.

Un peu plus tard, un autre élève a gueulé sur ses camarades pour les faire taire. Que c'était pas sympa de me faire la misère alors que c'était mon dernier jour. Il y a eu un drôle de silence après ça, presque pesant.

J'y repense aussi, à ce cri de révolte.

J'ai croisé le chef en menant mon troupeau dans une autre salle. Si je ne l'avais pas abordé en lui disant que c'était mon dernier jour, je crois qu'il ne m'aurait même pas parlé. De ce court échange, j'ai retenu que j'étais seule responsable de mes difficultés, que tout roulait à l'EducNat et qu'il fallait continuer d'y croire.

Sourds et aveugles, nos chefs...

Posté par ProfAnonyme à 21:48 - Commentaires [20] - Permalien [#]

Commentaires

    compliment.

    Compliment.
    Tu as eu du courage de partir.
    tu écris bien aussi...
    Bonne vent, bonne mer.
    Ph.
    ( 15 ans de métier...comme chez Céline, ce sont les points de suspension qui comptent)

    Posté par siou, 18 octobre 2011 à 13:05
  • Eh bien dis donc, tu en as des malheurs avec ces méchants élèves…
    Un conseil, si la vie de professeur t’ennuie à ce point, pourquoi ne pas démissionner de la fonction publique et changer de métier, au lieu de critiquer le système ?
    A moins que la sécurité de l’emploi et les nombreuses vacances fassent pencher la balance pour rester dans l’ «enfer » ?
    Personnellement j'enseigne dans un lycée général depuis 12 ans et j'aime mon métier. Mais si ce n'est pas ton cas, tu es libre de démissionner. Evidemment, en tant que membre de la bonne famille des fonctionnaires, tu ne dois certainement pas connaitre en pratique le mot "chômage" avec en prime 5 semaines de congés si tu arrives à trouver un emploi.
    C'est toujours assez hilarant de voir des collègues se plaindrent à outrance de leur condition de travail.
    Mes salutations
    Mathieu

    Posté par Mathieu, 30 novembre 2011 à 22:40
  • il est bizarre, ton commentaire, Mathieu. Il tombe comme un cheveu sur la soupe. Tu n'as strictement rien lu de mon blog et je doute que tu sois enseignant.
    Salut et fraternité!

    Posté par ProfAnonyme, 01 décembre 2011 à 08:21
  • tu es partie?
    de gros bisous

    Posté par paristempslibre, 19 décembre 2011 à 14:22
  • oui, je suis partie
    merci pour les bisous...

    Posté par ProfAnonyme, 20 décembre 2011 à 09:12
  • prof viré

    je ne voulais pas partir (de suite en tout cas) et j'ai été carrément mis à la porte de l'Educ à 15000 km de chez moi sans aucune indemnité et avec des dettes. La raison? j'ai osé mettre (officiellement) des notes trop basses à mes élèves en SIX SEMAINES de cours!! si c'est pas une preuve flagrante du piège du collège...
    profaupiquet.unblog.fr

    Posté par nguyen, 30 janvier 2012 à 19:17
  • Et ton blog est fini aussi ? Tu n'as pas envie de raconter ce que c'est que de ne plus être prof ?

    Posté par anne veillac, 31 janvier 2012 à 22:39
  • @nguyen: je me rappelle de cette histoire qui m'avait scandalisée. Bon courage à toi!
    @anne: non, pas ici... mais je raconte la suite ailleurs.

    Posté par ProfAnonyme, 01 février 2012 à 08:15
  • Suite

    Je suis tombé par hasard sur ton blog, car je vais commencer l'enseignement en septembre prochain... Je suis mitigé et me demande si j'ai vraiment envie de faire prof! Rien que de me poser la question je pense que c'est pas un bon signe... En tout cas j'aimerais bien lire la suite de tes aventures si tu acceptes. Je te laisse mon email. @ +

    Posté par fifi, 11 février 2012 à 05:36
  • la suite de mes aventures se trouve sur le forum des profs qui quittent l'enseignement

    Posté par ProfAnonyme, 12 février 2012 à 16:57
  • Hello,

    Bon courage pour la suite j'espère que tout se passera comme tu veut !

    Posté par produit terroir, 07 mars 2012 à 02:35
  • Bon courage pour la suite

    Posté par Calculatrice, 07 octobre 2012 à 10:15
  • Merci pour vos encouragements, tout se passe très bien. Ce sont plutôt les personnes qui restent dans l'enseignement qui ont besoin de courage

    Posté par ProfAnonyme, 07 octobre 2012 à 11:39
  • Adieu

    Sourds et aveugles... quel triste constat pour l'enseignement, pourtant il est vrai que c'est souvent un fait :/

    Posté par gestion classe, 03 novembre 2012 à 17:45
  • Félicitations

    Féliciations d'avoir le courage de dire ce que tu penses et de faire ce que tu veux.
    En lisant cette histoire, je me dis qu'il y a bien beaucoup de tendresse et d'intelligence qui ont été gâchée par l'EN ici. En tant que collègue, je ne peux que te comprendre et plaindre ce système qui perd des gens de valeurs comme tu l'es. Mais en tant que personne, individu libre, et spontanté, je ne peux que te serrer la main et te souhaiter de réussir, surtout à être heureuse.

    Posté par sant, 27 novembre 2012 à 22:04
  • Merci!
    je suis bien plus heureuse maintenant.
    J'espère que tout se passe bien pour toi!

    Posté par ProfAnonyme, 30 novembre 2012 à 18:27
  • Bravo

    Enfin un prof qui dit les choses clairement ! Mais quand je vois les photos du lycée je me dit qu'on parle beaucoup des prisons mais très peu des écoles ... Non mais au secours !!!

    Posté par Ipo, 01 avril 2013 à 18:43
  • Le métier n'est pas facile !

    Posté par Tietie007, 12 avril 2013 à 05:35
  • Oh arrête de faire le haineux matthieu. Elle a raison de a à z .Pourquoi tu parles des vacances ...qui te dis qu'elle a fait ce job pour ça? Elle voulait enseigner et il se trouve que les élèves d'aujourd'hui sont difficiles. Arrêtes de faire genre le prof parfait qui enseigne depuis 12 ans .ça se trouve tu te fais malmener. Faut pas critiquer et être méprisant. Le système éducatif a changé et les candidats ne se bousculent pas.ceux qui restent lutte en espérant de meilleurs lendemains .le prof a troqué sa blouse pour animer et faire de la garderie.A la limite , on se fiche de savoir si tu enseignes ou pas , faut juste que les élèves ne trainent pas dans les couloirs du lycée ...matthieu le haineux ...qui pense que dénoncer le système c'est cracher dans la soupe. C'est dire les choses tout simplement. Des choses pensées par tous mais dites courageusement pas la blogeuse.tchao

    Posté par topsi, 17 mai 2013 à 00:02
  • presque pareil

    J'ai tenu quelques années en contractuel ou vacataire. D'abord en collège. Les 2 dernières années, l'inspecteur me dit "passer les concours en interne". Moi: attendez attendez, je ne suis pas sûr e vouloir faire ce boulot. (J'ai aussi bossé dans la construction, j'étais chef d'entreprise...) C'est un boulot très difficile. Cette rentrée, j'ai demandé à mon responsable au rectorat : mettez moi en lycée, je n'en peux plus des collèges. Cette hypocrisie...des élèves qui sont là parce qu'ils sont obligés... Bref, aprs Noël, on me met dans un lycée, super! Et là...je découvre le lycée technologique.... 35 élèves en 1ere et en term. On ne s'entend pas!
    Au bout de 2 mois, j'ai mal au ventre avant d'aller à l'école. Je rentre faire une sieste à midi et je repars. Je me rends comptte que c'est insupportable.
    Le docteur m'arrête une semaine. Le responsable au rectorat "Il faut vous ressaisir Monsieur!" . Moi : "OK dites moi comment vous feriez avec une classe de 35 dont 18 sont sortis le jour où j'ai demandé à ceux qui préférait empêcher le cours de sortir pour nous laisser travailler." Sa réponse: "...[un blanc]...D'accord alors je crois que je vais devoir trouver quelqu'un d'autre pour prendre votre suite". Bravo les solutions proposées !!
    Désolé d'écrire tout ça, mais ça résonne tout à fait.
    Tiens, des vieilles infos
    http://lci.tf1.fr/france/societe/2010-12/education-la-prime-des-recteurs-qui-fait-grincer-des-dents-6194557.html
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/01/25/01016-20110125ARTFIG00513-des-primes-au-merite-pour-les-chefs-d-etablissements.php

    Posté par gilou, 24 avril 2015 à 06:39

Poster un commentaire